VER-O-FATO: O PROTESTO DAS COMUNIDADES DE BARCARENA CONTRA A HYDRO CHEGA À EUROPA

sexta-feira, 15 de dezembro de 2017

O PROTESTO DAS COMUNIDADES DE BARCARENA CONTRA A HYDRO CHEGA À EUROPA


A matéria do Ver-o-Fato sobre as manifestações do povo de Barcarena contra a norueguesa Norks Hydro chegou à Europa. E começa a repercutir, inclusive junto à banda de rock A-HA, que colou sua imagem à da empresa acusada de diversos crimes ambientais no município paraense onde explora alumínio e alumina. Veja o texto traduzido para o francês por Carlos Xerfan - inclusive com comentário dele, no final -, nosso correspondente voluntário na França:

"Le canton de Barcarena s’est réveillé ce jeudi (14) complètement bloqué pour les manifestations contre l’Hydro. Manifestants de plus de 60 cantons affectés par la contamination des bassins de rejets chimiques de l’hydro paralysent toutes les voies d’accès au canton.Personne rentre ou sors. Leur disposition est de rester pour une période indéterminée.



Le climat est tendu, parce que les habitants de ces cantons demandent une solution d’urgence auprès des autorités contre l’entreprise Hydro, que pratique un crime ambiental et d’environnement dans la région. Selon un habitant, la ville est “seulement pollution et chômage”, qu’au contraire des propagandes de l’entreprise, que se dit d’avancés économiques et sociales.

“L’Hydro a dévalisée un espace correspondant autour de plus de 2500 terrains de football, enlevant sol, détruisant, le tout pour faire des bassins de rejets, causant pollution”, explique l’avocat Ismael Moraes. Selon lui, autour de 60 cantons sont affectés par l’irresponsabilité de cette entreprise.L’un de principaux problèmes qu’est dénoncé par les habitants est que plus de vingt bassins auraient été conçus au local pour recevoir des rejets chimiques, provocant ainsi des problèmes d’environnements.

Les manifestants ne sont pas rentrèrent en confrontation. Et ont décidés que, lorsque la PM arrivera au local, ils sortiront, mais aura de 8 à autres 10 locales bloqués. La PM devra se déplacer, et ils reviendront. Avant-hier il a eu protestation devant la chambre Municipale, avec la présence de plus de 5 mille personnes.

La propagande de l’Hydro, paie à prix d’or les chaînes de TVs “paraenses”, elle se montre comme une bienfaisante dans le Pará, ce qu’est un grand mensonge et tromperie de proportions Amazoniques. En pratiques, l’entreprise Norvégienne, que l’ont comme « fille-de-programme » la bande rock A-HA, et réagit avec arrogance et suit n’en cirant rien devant les autorités locales.

La pollution locale ambientale à Barcarena est devenue carte de visites de l’Hydro, indifférente de la souffrance et douleurs des milliers de familles. L’Hydro est poursuivie par la justice fédérale pour ce qu’elle cause de mauvais à Barcarena, bientôt poursuivie en Europe, pour que le monde que se dit civilisé sache ce que vraiment commet cette entreprise dans le Pará.

Reportage : Carlos Mendes".
http://www.ver-o-fato.com.br/2017/12/a-ha-entao-e-hydro-o-que-voces-fazem.html


STOPPER LA FAUSSE ILLUSION PROMISE


Depuis diverses années, États, dirigeants nous mènent avec des fausses promesses auxquelles attirent une grande perturbation dans la compréhension générale Européenne et mondiale. (Chemtrail, nano particules d'une dite pollution qui soi-disant est causé par l'hyper manifestation générée par les grands pôles industrialisés, le trafique routier etc...).


Les Brésiliens se soumettent depuis quelques années, face à un gouvernement qu'ils nomment de "Golpista", à son grand balayage (Corruptions d'élus, contrôle des institutions, et recadrements généralisés). Tout cela sous la menace d'une reforme dite travail, que le gouvernement insiste de faire voter, et allonge son délai pour validation. Dans un climat de vole national en forme de bonne augure. Comme c'est le cas de l'entreprise Norsk Hydro - Brésil.

Norsk Hydro est un groupe norvégien spécialisé dans la production, le raffinage, fabrication et le recyclage de produits en aluminium dont le siège est à Oslo. Et est présent dans environ 50 pays sur les 5 continents et emploie environ 13 000 employés. La Norvège détient 34,3 % du capital de la société, dirigée par Svein Richard Brandtzæg depuis mars 2009.

Le Brésil qui est l'un des plus grands exportateurs d'aluminium d'Amérique latine pour le monde, et autorise cette entreprise à dévaliser le pays, participant ainsi à un pourboire partagés entre les hommes poursuivis par les grands efforts du ministère publique qui est séparé de l'État, faisant des crimes couvert par les médias. "Fait réveiller toute une population.

Population qui fait appel à tous ceux qui peuvent les aider à arrêter toutes les activités d'extraction dans ce géant État, localisé au nord du pays.

Si vous êtes intéressé d'aider dans cette cause humaine, n'hésitez pas à me contacter. Nous aidant ainsi, vous ne participerez pas seulement à une cause personnelle, vous participerez plutôt à stopper ce qui cause un grand nombre de maladies, non seulement dans cette région brésilienne, mais dans le monde entier. En forme d'action.




Traduction et commentaire de Carlos Xerfan.

Nenhum comentário:

Postar um comentário